Menu

1. Ecran interactif ou vidéoprojecteur interactif : quelle solution choisir ?

Avec l’arrivée des nouveaux écrans interactifs, cette question se pose de plus en plus aux entreprises et aux écoles qui veulent équiper leur salle de réunion et de classe d’une solution d’affichage économique mais de qualité.

Quatre aspects ont été étudiés dans notre test : la qualité générale, les coûts, le confort de lecture et la taille d’affichage optimale pour un espace.

  Ecran interactif Vidéoprojecteur interactif
Qualité générale ★★★★ ★★
Coûts ★★★ ★★★
Taille d’affichage ★★★ ★★★
Confort de lecture ★★★ ★★
Évolution du matériel ★★★★ ★★
Note globale 3,4 2,4

Ecran Interactif > Vidéoprojecteur interactif

Notre étude conclut nettement en faveur des nouveaux écrans interactifs. Les critères étudiés et les notes de synthèse sont présentés de façon résumée dans cette page puis détaillés dans le reste de l’étude.



1.1. Qualité générale de l’écran interactif et du vidéoprojecteur interactif

La qualité globale des deux solutions a été évaluée sur 3 critères principaux : la qualité de leur interactivité, la qualité de leur image et les solutions apportées aux gênes visuelles.

  Ecran interactif Vidéoprojecteur interactif
Qualité de l’interactivité ★★★★ ★★
Qualité de l’image ★★★★ ★★
Traitement des gênes visuelles ★★★★ ★★★
Note globale 4 2,3

1.1.1. Qualité de l’affichage

Dans le cadre de cette étude comparative, deux critères ont servi à estimer la qualité d’affichage des deux solutions : la qualité de l’image et le traitement des gênes visuelles.

Au niveau de la résolution, l’étude a permis de tirer la conclusion que les modèles de vidéoprojecteur proposés à la vente n’arrivent généralement pas à la hauteur des modèles d’écran interactif, proposés systématiquement avec une résolution Full HD ou 4k/Ultra HD.


qualite-affichage-videoprojecteur-ecran-interactif

Figure 1.1. Image prise sur un vidéoprojecteur d’une résolution de 1280 x 800 pixels.

Figure 1.2. Image prise sur un écran interactif d’une résolution de 3840 x 2160 pixels.

D’autres paramètres concernant l’image ont été étudiés et intégrés à l’appréciation – se référer à la suite de l’étude. À de rares exceptions près, nos conclusions vont dans le même sens : la qualité d’image est nettement supérieure sur un écran interactif.


Plusieurs gênes visuelles potentielles ont été, en outre, considérées dans cette étude qualitative : l’ombre portée, les reflets et un angle de vue insuffisant. L’écran interactif a été jugé meilleur que le vidéoprojecteur tactile dans le traitement de ces gênes visuelles qui altèrent considérablement la qualité d’affichage.

1.1.2. Qualité de l’interactivité

Alors que la qualité de l’interactivité du vidéoprojecteur dépend de sa surface de projection et de la qualité de sa calibration par l’utilisateur, celle d’un écran interactif est d’emblée excellente puisque son interactivité est pré-calibrée et que sa surface de projection n’est pas séparée du système interactif.

L'écran interactif est une solution d’affichage interactive clé en main qui l’emporte largement sur le vidéoprojecteur pour lequel beaucoup de conditions doivent être remplies et beaucoup de réglages faits pour obtenir une image et une interactivité d’excellente qualité.



1.2. Coûts d’un écran interactif et d’un vidéoprojecteur interactif


À considérer les coûts globaux engendrés sur 5 années d’utilisation des deux solutions, l’écran interactif se révèle être un achat plus intéressant sur le long terme que le vidéoprojecteur interactif dont les composants sont fragiles et les réglages plus instables, entraînant un coût d’entretien important.

  Ecran interactif Vidéoprojecteur interactif
Coût à l’achat ★★ ★★★★
Coût d’installation ★★ ★★
Coût d’entretien ★★★★ ★★
Note globale 2,5 2,5


Responsive image

Figure 1.3. Graphe sur le coût annuel d’un écran interactif et d’un vidéoprojecteur interactif
Source : Speechi, « Le coût d’usage d’un écran interactif est devenu inférieur à celui d’un tableau interactif ou d’un vidéoprojecteur interactif » sur www.speechi.net. https://www.speechi.net/fr/2015/12/14/le-cout-dusage-dun-ecran-interactif-est-devenu-inferieur-a-celui-dun-tableau-interactif-ou-dun-videoprojecteur-interactif/


Sur Speechi shop :

1.3. Taille d’affichage à adopter


  Ecran interactif Vidéoprojecteur interactif
Note globale 3 3

Trois aspects ont été pris en considération pour choisir la solution d’affichage interactive la plus adaptée à un espace d’utilisation.

1.3.1. Distance entre l’audience et l’affichage

La distance entre l’affichage et l’audience doit être considérée en premier, mais, bien qu’indispensable, cette considération n’est pas suffisante pour apprécier la solution la plus adaptée à l’espace d’utilisation.

1.3.2. Résolution de l’affichage

C’est un des principaux résultats du test.

Responsive image

Pour une distance donnée, la lisibilité de l’image affichée par l’écran interactif est identique à celle du vidéoprojecteur interactif projetant une image deux fois plus grande1.

Il faut, en effet, également prendre en compte la résolution de la solution d’affichage, puisque plus la résolution de l’image est grande, plus l’image projetée sera lisible par l’auditoire. Il en résulte qu’on ne choisira pas la même taille de vidéoprojecteur et d’écran interactif pour une même salle. On pourra, en effet, se permettre d’installer un écran interactif d’une taille deux fois plus petite que celle qui est nécessaire pour le vidéoprojecteur pour une distance donnée2.

1 Nos études concluent à un facteur multiplicateur situé entre 1,8 et 2.
2 Ce facteur multiplicateur provient des excellentes résolutions d’affichage des écrans interactifs comparées à celles des vidéoprojecteurs.

Responsive image

Figure 1.4 : Schéma illustrant les distances nécessaires pour qu’une image soit perçue de la même façon sur un écran interactif et un vidéoprojecteur interactif.

1.3.3. Taille des personnes

Enfin, le dernier aspect et non des moindres à prendre en compte dans le cas d’une solution interactive est la taille des personnes. Selon que ce seront des adultes ou des élèves, il est, en effet, bon de choisir la taille d’affichage qui sera la plus adaptée à l’auditoire afin qu’il puisse intervenir sur l’ensemble de la zone interactive de l’écran.

Comme notre test porte sur des images interactives, nous nous sommes limités à des diagonales de 280 cm au maximum. Au-delà, un adulte a du mal à atteindre le haut de l’image pour interagir avec elle. Pour des enfants, une surface interactive trop grande est à déconseiller.



1.4. Le confort de lecture

  Ecran interactif Vidéoprojecteur interactif
Qualité visuelle minimale ★★★★ ★★★
Absence de gênes visuelles ★★★★ ★★
Adaptabilité à l’utilisateur ★★★★ ★★
Note globale 4 2,3

Le confort de lecture de l’écran interactif et du vidéoprojecteur a été mesuré à partir du respect ou non des recommandations faites par la directive européenne (90/27/EEC) concernant les prescriptions minimales de sécurité relatives au travail sur des équipements à écran de visualisation.

De l’étude comparative faite à l’aune de cette directive, il ressort que l’écran interactif répond davantage aux prescriptions de la directive européenne que le vidéoprojecteur interactif tant au niveau de la qualité visuelle (définition, luminance et contraste suffisants), que du traitement des gênes visuelles (instabilité de l’image, réverbération, reflets, scintillements) et de l’adaptabilité de la solution à l’utilisateur (orientation et inclinaison de l’écran).



1.5. Evolution du matériel dans le temps

  Ecran interactif Vidéoprojecteur interactif
Évolution de la qualité lumineuse ★★★
Résistance de ses composants ★★★★ ★★
Fréquence des réglages ★★★★ ★★
Note globale 3,5 2,5

Trois critères ont été retenus pour juger du bon vieillissement d’une solution d’affichage : la constance de sa qualité lumineuse, la résistance de ses composants et la fréquence des réglages qui s’imposaient dans le temps. À la lumière de ces trois critères, l’écran interactif s’avère une solution plus satisfaisante sur du long terme.


Responsive image

Figure 1.5. Évolution de la luminosité des lampes et dalles LED d'un écran et d’un vidéoprojecteur interactif au cours du temps à raison d’une utilisation de 200 jours par an, 6 heures par jour.

1.5.1. Résistance des composants

À la durabilité et qualité des composants de l’écran interactif, s’oppose la fragilité des composants du vidéoprojecteur (lampe, lentille et filtre) très sensibles à la poussière ou à la chaleur. Les nettoyages réguliers que ces pièces nécessitent sont souvent des opérations risquées pour l’intégrité des pièces, le réglage de l’image, de l’interactivité et donc pour le parfait fonctionnement du système.

1.5.2. Fréquence des réglages

L’absence de réglage de l’écran interactif représente un avantage certain pour l’utilisateur qui dispose, dès son achat et pour le reste de son utilisation, d’une solution d’affichage collaborative prête à l’emploi. Parce qu’il est l’objet de dérèglements permanents, le vidéoprojecteur, quant à lui, est une solution qui nécessite des réajustements réguliers pour un affichage et une interactivité satisfaisants.